Browsing Tag

pérou

Photographie, Voyages

Pérou, hotels, transports et tralala

22 janvier 2010

Pour compléter un peu mes comptesrendus de voyage et que ce ne soit pas juste un récit, je voulais partager avec vous les hôtels qui m’ont le plus emballés et quelques infos . Le Pérou est vraiment un pays riche, riche culturellement, riche d’un point de vu de la variété des paysages, riche du nombre d’activités à faire… Si mon petit récit de voyage vous donne l’envie d’y aller, alors j’aurais accomplis ma mission 😀

Deux trois choses a savoir avant de partir 

Pas besoin de Visa pour le Pérou, un passeport en règle suffit. Pas de vaccins obligatoires non plus pour rentrer dans le pays, mais il est recommandé de faire au moins celui contre la fièvre jaune, en plus il est valable à vie/10 ans. J’ai également fait en même temps l’hépatite A et la typhoïde, ça coûte 115€ pour les 3 vaccins et ce n’est pas remboursé. Mais encore une fois ils ne sont pas obligatoires, n’empêche que je pars du principe que c’est con de ramener de vacances une maladie à vie…

Le billet d’avion est cher, mais le coût très bas de la vie là bas (hôtel, nourriture, excursions…) compense côté budget. Je suis partie avec Iberia, 2h de vol jusqu’à Madrid puis 12h jusqu’à Lima. Ça m’a coûté 900€. La compagnie est correcte mais loin des standards de Air France par exemple. On a fait Lima-Madrid au retour sur un avion de LAN Chile, avec qui Iberia a des accords, et c’est 10 fois mieux, avion neuf, plus de place, écran individuel… Il y a aussi des compagnies américaines qui font cette destination, pour quelques dizaine d’euros moins chers, mais le vol est plus long et il y a des escales qui peuvent durer jusqu’à 9h.

Truc fun à l’arrivée à Lima, lorsque que vous passez la douane il faut appuyer sur un gros bouton, si c’est vert pas de contrôle, si c’est rouge on passe vos valises au scan et fouille éventuelle… Comme ça, de façon complètement aléatoire!

Nous n’avons pas eu de problèmes, mais on a été assez briffé sur la possibilité de vols et d’agressions, particulièrement à Lima. Que ce soit des habitants de la ville ou le staff de l’hôtels, on nous a prévenu que la plage était un endroit à éviter, les jours où il ne fait pas beaux. Les Liméniens s’y rendent lorsqu’il fait vraiment beau (et encore sur certaines plages pas toutes), mais les voleurs attendent les jours nuageux et de mauvais temps les touristes attirés par l’océan. Certains quartiers sont à éviter totalement, mais pas trop de soucis du côté de Miraflores, Barranco et San isidro. En tout cas notre petit groupe n’a jamais été confronté à ça!

Les hôtels

Comme je vous disais le logement est vraiment peu cher, en moyen pour 50 à 80 Nouveaux Soles (12 à 20€ au cours où je suis partie) vous avez une chambre double pour 2 (voir 3) personnes avec salle de bain privée. Ça peut descendre à 20 NS (5€) par personne si vous choisissez de dormir en dortoir dans une auberge.
Voici la liste des hôtels les plus sympa qu’on a fait ::

Lima :: Aquisito (quartier de Barranco)
Bien placé dans un quartier avec des resto et commerces à proximité (càd accessibles à pied), on peut utiliser la cuisine pour se faire à manger. Il y a un poste Internet et du wifi, le petit déj est compris dans le prix de la chambre. La propreté est ok, la deco plutôt sommaire, mais l’accueil est top et la proprio vous expliquera tout les bons plans du coin!

Pisco :: San Isidro, pas tout près du centre mais le cadre est top (et pour 2 NS on va partout en moto-taxi, ou on peut marcher aussi… sauf que c’est moins fun que les moto-taxi!) il y a une jolie piscine, les chambres sont spacieuses et très propres. L’agence avec laquelle ils bossent pour les excursions à Paracas est top. Petit déj à 6NS.

Huacachina :: El hospedaje del barco, une auberge de jeunesse très cool, avec des gens du monde entier (sympa le diner avec un basque, un Suisse et une Neo-Zelandaise), c’est propre, les draps n’étaient pas d’une grande fraicheur mais propres. Super resto dans l’auberge (un poil cher mais vraiment bon), petit dej à 10 NS comme partout à peu près.

En parlant d’hôtels et de dormir, un truc à pas oublier si vous n’aimez pas le bruit : des boules Quies. Ils ont été mes meilleurs amis là bas (et le masque aussi, il n’y a pas de volets aux fenêtres). Le Pérou c’est bruyant, ils conduisent au Klaxon et il y a des voitures à n’importe quelle heure du jour et de la nuit (et de la musique souvent).

Les transports 

Côté transports, on se déplace en taxis dans les grandes villes, en moto-taxis dans les petits bleds et en bus entre les deux! Il y a des petits bus en ville (appelés combi) mais très honnêtement vu le prix des taxis et le manque d’infos sur les destinations et routes de ces bus, autant pas se prendre la tête (sans oublier les pickpockets).

Les taxis n’ont pas de compteurs, on dit où on va et on négocie le prix de la course avant de monter. En négociant on arrive à gratter jusqu’à 2 à 10 NS suivant la distance. Je suis pas une grande négociatrice mais je suis assez fière de ma dernière course pour aller à l’aéroport, on est passé de 40 à 25 NS quand même! J’aurais du être plus dure en affaires avant!!

D’ailleurs on peut plus ou moins tout négocier, dans la limite du raisonnable, on casse très rarement le prix en 2, mais globalement on peut marchander partout. Surtout dans les marchés des principaux sites touristiques, dans les grands magasins, bon, par contre c’est pas la peine hein!

Pour les distances entre les villes, 2 possibilités s’offrent à vous : l’avion ou le bus. Sachant que les distances sont grandes, je vous rappelle qu’on peut rentrer 2,5 fois la France dans le Pérou. L’avion est évidement la solution la plus rapide et les plus chère. La compagnie du pays est LAN Peru, nous l’avons pris pour faire Lima-Cusco (sinon c’était 22h de bus), je ne sais pas exactement combien ça a coûté vu qu’on avait un package avec une agence, mais ça doit tourner autour des 200$ (140€). L’avion était ok pour un vol intérieur de 2h, RAS par rapport à un vol Air France ou Easy jet.

Sinon le bus est la bonne solution pour voyager, un peu moins chère et parfois plus confortable… Mais plus long! Et ouais toujours ces foutues distances entre les villes. Je vous ai déjà plus ou moins raconté mon aventure de 18h de bus (aller juste hein, ça faisait 36h aller-retour si vous préférez 😛 ).
Il existe plusieurs compagnies, Cruz del Sur est la plus haut de gamme et la plus chère aussi. En dessous il y a Ormeño, nous n’avons pas testé, mais il semblerait que les bus soit à peu prés comme sur Cruz del sur (en bas les « camas » où les sièges s’allongent à 180°, au 1er étage les sièges inclinables), mais moins récents et les tarifs sont un peu moins chers.
Sinon il y a le « bas de gamme » tout à fait pratique pour des petites distances (genre 3h et moins) : Flores et Soyuz (attention Soyuz ne voyage que jusqu’à Nasca).
Nous n’avons emprunté que Soyuz, les tarifs défient toute concurrence, 15NS pour faire Pisco-Lima dans un bus normal (il y a les bus « executivos » plus confortables mais plus chers), ce qui représente 3h de trajet, alors que c’était 40NS avec Ormeño. En plus il y en a à peu prés toutes les 15 minutes, face à Cruz del sur et Ormeño qui n’ont que 3 à 10 bus par jour suivants les destinations. Côté réservation, il vaut mieux réserver 1 ou 2 jours à l’avance avec Cruz del Sur, pour Soyuz pas besoin. Pis vous verrez sur ce dernier il y a une télé où ils ne passent que des films hyper violents ou des comédies débiles américaines, en espagnol, ça pimente le voyage! 😀

Pisco Sour

Et puis pour terminer, si vous avez la possibilité de trouver su Pisco, l’alcool national, une liqueur de raisin qui ressemble un peu à la grappa italienne, voici la recette du très célèbre Pisco Sour, le cocktail que vous trouverez absolument partout!

  • 30cl de Pisco
  • 10cl de citron vert (pas jaune!)
  • 10cl de sucre de cannes
  • 1 blanc d’oeuf
  • des glaçons
  • un shaker!

On mélange le tout au shaker énergiquement, le blanc d’œuf ne se sent pas trop, c’est ça qui fait la mousse 😉 On peut rajouter une pincée d’angostura ou, à défaut, de la cannelle en poudre sur la mousse. Franchement au début j’étais pas du tout fan, rebutée par l’œuf, mais après 1 ou 2 cocktails c’est vraiment rafraichissant!

Pour illustrer cet article, quelques photos de la très jolies ville de Cusco, vraiment mon coup de cœur côté architecture, et puis que serait le Pérou sans les Lamas hein? 😛 Des images de la laine et de sa teinture.

Photographie, Voyages

18 jours au Pérou

18 janvier 2010

18 jours, plus ou moins, j’avoue que j’ai perdu la notion du temps là bas. C’est ce qui arrive quand on a la tête pleine d’images de paysages, de bruits et de gens!

Je profite de mon escale à Madrid pour commencer un peu le compte rendu de ce voyage (et pour faire les soldes chez Zara aussi 😛 Too bad que le Zara de l’aéroport soit si petit…). Si il y a vraiment quelque chose que je n’aime pas quand je reviens de vacances à l’étranger c’est entendre parler Français, ou plutôt ne plus entendre la langue du pays dans laquelle j’étais. Surtout l’espagnol, que je parle couramment vu que ma mère est née en Espagne, ça faisait un bout de temps que je n’avais eu l’occasion de le pratiquer aussi longtemps! Ça me déprime toujours de ne plus entendre une langue étrangère autour de moi, ça veut vraiment dire que les vacances sont finies…

Bref rentrons dans le vif du sujet, le Pérou! Au départ on y est tous allé (une grande partie de notre bande de copines, l’amoureux et les potes du marié) pour assister au mariage d’Alice, mon ancienne colocataire dont j’étais le témoin. Elle a décidé de se marier avec un  Péruvien, allez savoir pourquoi 😛 En tout cas nous ça nous a permis d’aller visiter ce pays vraiment très cool où il y a bien trop de trucs à voir et à faire!!

Vous avez déjà eu droit à un petit compte rendu en images du début de notre séjour. Pour préparer tranquillement son mariage, elle a eu la bonne idée d’envoyer famille et amis à Cusco dés notre arrivée, on était pas dans ses pattes comme ça 😉 Les 4 premiers jours ont donc été intenses en visites et en découvertes.

Ensuite retour à Lima, la capitale, pour 3 jours où vont s’enchainer pas mal d’évènements. Le jour de l’an, en plein air dans un restaurant sur une falaise donnant sur la plage, complétement surréaliste de passer la St Sylvestre en robe bustier dehors toute la nuit… j’ai encore du mal à croire qu’on est en 2010 tellement c’était inhabituel. Ensuite on a cuvé le 1er (hey faut bien, en plus on était presque tous malades…), le mariage avait lieu le 2 janvier, et le 3 nous sommes partis en fin de journée pour Mancora, une station balnéaire au nord, à quelques kilomètres de l’équateur, encore très peu fréquentée par les touristes.

MANCORA 

Pour y aller, c’était un peu le challenge du voyage, 18h de bus le long de la côte Péruvienne. Franchement je pensais que ça allait être horrible, mais à part notre steward qui est entré directement numéro 1 dans ma liste de personnes à abattre, c’était plutôt cool. Les bus de la compagnie Cruz del sur sont ultra confort, bien plus que notre 1ére classe TGV, au 2éme étage où nous étions il y a des sièges méga inclinables et repose pied, et avec carrément des sièges qui se transforment en lit à presque 180° en bas (plus cher forcement). Si vous avez de la chance de ne pas tomber sur un steward qui passe de la musique (des reprises pourries en boucle) en permanence en restant bloqué sur le volume maximum, qui enchaine sur un bingo ultra énervant « M30, repiiiiito, M30 », qui s’endort en laissant tourner en boucle pendant 20 mins le menu du dvd du film qui vient de se terminer, et pour finir qui rallume les lumières ET la musique à 6 heures du mat pour servir le petit déj, qui n’arrivera que 45 minutes après… Si vous ne tombez pas sur ce charmant jeune homme, alors le voyage est plutôt plaisant!

Là c’était plage et farniente, petit déj les pieds dans le sable, quelques ploufs dans le pacifique, visite des ports du coin… Je vous avoue que j’ai complétement oublié mon appareil photo dans ma chambre pour profiter un max! (à part cette photo des moto-taxi géniaux qu’on prend là bas pour se déplacer d’un bout du village à l’autre)

LIMA 

Continue Reading…

Photographie, Voyages

Un inca-yable voyage*

9 janvier 2010

Enfin un petit peu de temps devant moi pour partager avec vous mon bus trip au Pérou! Internet est présent partout, pour l’instant pas un seul hôtel ne proposait pas une connexion wi-fi (ok très aléatoire la connexion, surtout quand il pleut), mais j’ai pas eu une minute pour me poser et vous montrer quelques photos.

Là il ne s’agit que des images de notre première étape du voyage : Cusco, les montagnes des Andes et les très célèbres ruines du Machu Picchu. On y était les 4 premiers jours, voyage en avion depuis Lima, seule entorse au bus, mais 2h au lieu de 23h de trajet, vous m’excuserez hein…

Franchement c’est un des plus beaux endroits que j’ai vu de ma vie (avec Yosemite en Californie), la vallée est incroyable, les montagnes sont sublimes, l’atterrissage en avion est limite flippant tellement on en est prêt 😀

Le soucis c’est quand on touche le sol, à 3400 mètres d’altitude, le souffle est court, les jambes ont l’air d’être en coton, on a parfois très mal à la tête… C’est vraiment une sensation étrange! On s’habitue un peu au fil des jours et après avoir bu des litres de mate (une infusion aux feuilles de coca, ça a un goût étrange, ma pote France a rebaptisé ça le « jus de courgette », mais j’ai adoré, normalement c’est interdit d’en ramener en France…). Comme nous n’avions pas le temps de nous reposer comme il faut, on a enchainé les visites direct et l’acclimatation à l’altitude a été d’autant plus rude. Il y a tant de sites à voir dans le coin qu’en 4 jours on a eu à peine le temps d’écumer une partie de la région.

Pour la visite du Machu Picchu, ça commence par un voyage en train délirant au milieu des montagnes et d’une végétation de plus en plus luxuriante au fur et à mesure qu’on se rapproche. Puis d’une montée en bus absolument flippante, sur une route en terre à flan de montagne où les 3/4 du temps les bus ne pouvaient pas se croiser, imaginez comment on vivait la marche arrière… Je vous épargne ensuite mon look de touriste ultra glam, la saison des pluies commençait dans toute sa splendeur, résultat c’était jeans, baskets moches, polaire Decathlon (merci maman) et K-way sponsorisé par l’ex boîte de mon père (merci papa). Mais sincèrement quand on se retrouve face à une telle beauté, peut importe le look, on veut être (un minimum) au sec pour profiter! Comme dirait ma copine Caro « On pourra dire qu’on aura vécu une pluie tropicale! » puisque le Machu Picchu se trouve au tout début de l’Amazonie.

J’en suis partie avec la très très grande envie d’y retourner, surtout si j’ai un jour la condition physique pour faire le trekk de 4 jours qui emprunte l’ancien chemin des incas pour arriver au Machu Picchu depuis Ollantaytambo (genre là tout de suite, je suis padutoudutou prête pour marcher 4 jours, mais ça serai un truc assez dingue si j’y arrivais un jour, moi grande sportive du canapé).

Je pourrais vous racontez encore tellement de choses sur les endroits magnifiques qu’on a vu, la très jolie ville de Cusco, les ruines de Sacsayhuaman, la vallée sacrée, les impressionnantes ruines de la forteresse d’Ollantaytambo et la folle église d’Andahuaylillas… Mais depuis hier soir, j’ai enchainé 18h de bus, un déjeuner chez des bonnes soeurs, une visite express du centre de Lima, une longue balade dans le quartier de Miraflores et une chasse au vernis OPI, vous m’excuserez, j’ai envie de dormir là 😛

*je tiens à créditer mon amoureux pour m’avoir soufflé ce titre, jeu de mot qui revient cependant à Florence, mon IndianBitch!

 

EDIT :: rooh merde j’ai oublié de vous souhaiter bonne année! C’est tellement bizarre d’avoir passé le jour de l’an dehors en robette bustier et d’avoir filé à la plage ensuite que j’ai même pas l’impression d’être en 2010 already… Mais plein de bonheur et trucs cools pour cette nouvelle année qui commence! *mwah*