Photographie, Voyages

Pérou, hotels, transports et tralala

22 jan

Pour compléter un peu mes comptes-rendus de voyage et que ce ne soit pas juste un récit, je voulais partager avec vous les hôtels qui m’ont le plus emballés et quelques infos . Le Pérou est vraiment un pays riche, riche culturellement, riche d’un point de vu de la variété des paysages, riche du nombre d’activités à faire… Si mon petit récit de voyage vous donne l’envie d’y aller, alors j’aurais accomplis ma mission :D

Deux trois choses a savoir avant de partir 

Pas besoin de Visa pour le Pérou, un passeport en règle suffit. Pas de vaccins obligatoires non plus pour rentrer dans le pays, mais il est recommandé de faire au moins celui contre la fièvre jaune, en plus il est valable à vie/10 ans. J’ai également fait en même temps l’hépatite A et la typhoïde, ça coûte 115€ pour les 3 vaccins et ce n’est pas remboursé. Mais encore une fois ils ne sont pas obligatoires, n’empêche que je pars du principe que c’est con de ramener de vacances une maladie à vie…

Le billet d’avion est cher, mais le coût très bas de la vie là bas (hôtel, nourriture, excursions…) compense côté budget. Je suis partie avec Iberia, 2h de vol jusqu’à Madrid puis 12h jusqu’à Lima. Ça m’a coûté 900€. La compagnie est correcte mais loin des standards de Air France par exemple. On a fait Lima-Madrid au retour sur un avion de LAN Chile, avec qui Iberia a des accords, et c’est 10 fois mieux, avion neuf, plus de place, écran individuel… Il y a aussi des compagnies américaines qui font cette destination, pour quelques dizaine d’euros moins chers, mais le vol est plus long et il y a des escales qui peuvent durer jusqu’à 9h.

Truc fun à l’arrivée à Lima, lorsque que vous passez la douane il faut appuyer sur un gros bouton, si c’est vert pas de contrôle, si c’est rouge on passe vos valises au scan et fouille éventuelle… Comme ça, de façon complètement aléatoire!

Nous n’avons pas eu de problèmes, mais on a été assez briffé sur la possibilité de vols et d’agressions, particulièrement à Lima. Que ce soit des habitants de la ville ou le staff de l’hôtels, on nous a prévenu que la plage était un endroit à éviter, les jours où il ne fait pas beaux. Les Liméniens s’y rendent lorsqu’il fait vraiment beau (et encore sur certaines plages pas toutes), mais les voleurs attendent les jours nuageux et de mauvais temps les touristes attirés par l’océan. Certains quartiers sont à éviter totalement, mais pas trop de soucis du côté de Miraflores, Barranco et San isidro. En tout cas notre petit groupe n’a jamais été confronté à ça!

Les hôtels

Comme je vous disais le logement est vraiment peu cher, en moyen pour 50 à 80 Nouveaux Soles (12 à 20€ au cours où je suis partie) vous avez une chambre double pour 2 (voir 3) personnes avec salle de bain privée. Ça peut descendre à 20 NS (5€) par personne si vous choisissez de dormir en dortoir dans une auberge.
Voici la liste des hôtels les plus sympa qu’on a fait ::

Lima :: Aquisito (quartier de Barranco)
Bien placé dans un quartier avec des resto et commerces à proximité (càd accessibles à pied), on peut utiliser la cuisine pour se faire à manger. Il y a un poste Internet et du wifi, le petit déj est compris dans le prix de la chambre. La propreté est ok, la deco plutôt sommaire, mais l’accueil est top et la proprio vous expliquera tout les bons plans du coin!

Pisco :: San Isidro, pas tout près du centre mais le cadre est top (et pour 2 NS on va partout en moto-taxi, ou on peut marcher aussi… sauf que c’est moins fun que les moto-taxi!) il y a une jolie piscine, les chambres sont spacieuses et très propres. L’agence avec laquelle ils bossent pour les excursions à Paracas est top. Petit déj à 6NS.

Huacachina :: El hospedaje del barco, une auberge de jeunesse très cool, avec des gens du monde entier (sympa le diner avec un basque, un Suisse et une Neo-Zelandaise), c’est propre, les draps n’étaient pas d’une grande fraicheur mais propres. Super resto dans l’auberge (un poil cher mais vraiment bon), petit dej à 10 NS comme partout à peu près.

En parlant d’hôtels et de dormir, un truc à pas oublier si vous n’aimez pas le bruit : des boules Quies. Ils ont été mes meilleurs amis là bas (et le masque aussi, il n’y a pas de volets aux fenêtres). Le Pérou c’est bruyant, ils conduisent au Klaxon et il y a des voitures à n’importe quelle heure du jour et de la nuit (et de la musique souvent).

Les transports 

Côté transports, on se déplace en taxis dans les grandes villes, en moto-taxis dans les petits bleds et en bus entre les deux! Il y a des petits bus en ville (appelés combi) mais très honnêtement vu le prix des taxis et le manque d’infos sur les destinations et routes de ces bus, autant pas se prendre la tête (sans oublier les pickpockets).

Les taxis n’ont pas de compteurs, on dit où on va et on négocie le prix de la course avant de monter. En négociant on arrive à gratter jusqu’à 2 à 10 NS suivant la distance. Je suis pas une grande négociatrice mais je suis assez fière de ma dernière course pour aller à l’aéroport, on est passé de 40 à 25 NS quand même! J’aurais du être plus dure en affaires avant!!

D’ailleurs on peut plus ou moins tout négocier, dans la limite du raisonnable, on casse très rarement le prix en 2, mais globalement on peut marchander partout. Surtout dans les marchés des principaux sites touristiques, dans les grands magasins, bon, par contre c’est pas la peine hein!

Pour les distances entre les villes, 2 possibilités s’offrent à vous : l’avion ou le bus. Sachant que les distances sont grandes, je vous rappelle qu’on peut rentrer 2,5 fois la France dans le Pérou. L’avion est évidement la solution la plus rapide et les plus chère. La compagnie du pays est LAN Peru, nous l’avons pris pour faire Lima-Cusco (sinon c’était 22h de bus), je ne sais pas exactement combien ça a coûté vu qu’on avait un package avec une agence, mais ça doit tourner autour des 200$ (140€). L’avion était ok pour un vol intérieur de 2h, RAS par rapport à un vol Air France ou Easy jet.

Sinon le bus est la bonne solution pour voyager, un peu moins chère et parfois plus confortable… Mais plus long! Et ouais toujours ces foutues distances entre les villes. Je vous ai déjà plus ou moins raconté mon aventure de 18h de bus (aller juste hein, ça faisait 36h aller-retour si vous préférez :P ).
Il existe plusieurs compagnies, Cruz del Sur est la plus haut de gamme et la plus chère aussi. En dessous il y a Ormeño, nous n’avons pas testé, mais il semblerait que les bus soit à peu prés comme sur Cruz del sur (en bas les « camas » où les sièges s’allongent à 180°, au 1er étage les sièges inclinables), mais moins récents et les tarifs sont un peu moins chers.
Sinon il y a le « bas de gamme » tout à fait pratique pour des petites distances (genre 3h et moins) : Flores et Soyuz (attention Soyuz ne voyage que jusqu’à Nasca).
Nous n’avons emprunté que Soyuz, les tarifs défient toute concurrence, 15NS pour faire Pisco-Lima dans un bus normal (il y a les bus « executivos » plus confortables mais plus chers), ce qui représente 3h de trajet, alors que c’était 40NS avec Ormeño. En plus il y en a à peu prés toutes les 15 minutes, face à Cruz del sur et Ormeño qui n’ont que 3 à 10 bus par jour suivants les destinations. Côté réservation, il vaut mieux réserver 1 ou 2 jours à l’avance avec Cruz del Sur, pour Soyuz pas besoin. Pis vous verrez sur ce dernier il y a une télé où ils ne passent que des films hyper violents ou des comédies débiles américaines, en espagnol, ça pimente le voyage! :D

Pisco Sour

Et puis pour terminer, si vous avez la possibilité de trouver su Pisco, l’alcool national, une liqueur de raisin qui ressemble un peu à la grappa italienne, voici la recette du très célèbre Pisco Sour, le cocktail que vous trouverez absolument partout!

  • 30cl de Pisco
  • 10cl de citron vert (pas jaune!)
  • 10cl de sucre de cannes
  • 1 blanc d’oeuf
  • des glaçons
  • un shaker!

On mélange le tout au shaker énergiquement, le blanc d’œuf ne se sent pas trop, c’est ça qui fait la mousse ;) On peut rajouter une pincée d’angostura ou, à défaut, de la cannelle en poudre sur la mousse. Franchement au début j’étais pas du tout fan, rebutée par l’œuf, mais après 1 ou 2 cocktails c’est vraiment rafraichissant!

Pour illustrer cet article, quelques photos de la très jolies ville de Cusco, vraiment mon coup de cœur côté architecture, et puis que serait le Pérou sans les Lamas hein? :P Des images de la laine et de sa teinture.

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply La perchée 22 jan at 9:44

    rolala c’est vraiment beau !

  • Reply Oré 22 jan at 9:47

    Mission accomplie… ;o)

  • Reply luxe and vintage 22 jan at 10:53

    Mais quand est-ce que j’y vais ?!
    Bon à priori, cette année c’est l’Australie^^

  • Reply Melibu 22 jan at 11:15

    T’as réussi, ça me donne très envie d’y aller ! Mais pour moi cette année c’est le Sahara puis l’Indonésie… L’année prochaine peut-être ?

  • Reply Marlène 22 jan at 12:12

    tu est tellement plus interessante que n’importe quel guide touristique!!

  • Reply mzelle-fraise 22 jan at 12:46

    vite vite, un billet d’avion ;)

  • Reply clemence 22 jan at 3:02

    mission accomplie moi je ferais bien le voyage ; )

  • Reply diane 22 jan at 4:00

    avec un tel reportage, je crois qu’on n’a plus d’excuse pour ne pas y aller (bon à part le prix du billet…) :D

  • Reply Narumi 22 jan at 4:32

    Wow merci pour ce super récap ultra détaillé, ça donne envie de partir ! C’est fou qu’on puisse négocier le taxi,
    moi qui n’ais pas l’esprit négoce.. Mais le soir tu peux te balader dans les rues (hormis les quartiers hots bien entendu) ? Sinon tes photos sont très belles, j’adore le bleu du joli patio.

  • Reply Sophie 22 jan at 5:43

    Magnifiques photos, bravo!

  • Reply kathleen 23 jan at 12:55

    Très très joli !

  • Reply Nina Sotte Fille 23 jan at 12:28

    Joli compte rendu!
    Sont sympas ces lamas, drôles de bêtes quand on n’a pas l’habitude.
    Les taxi-men n’avaient pas tendance à te forcer la main? Genre à prendre tes valises de force et les mettre dans le coffre de leur voiture pour que tu fasse la course avec eux plutôt qu’avec leurs concurrents? J’avais entendu ça et ça m’avait un peu effrayée.

  • Reply Foley 23 jan at 5:09

    Hehe ravie de voir que j’ai donné envie à certains d’entre vous de visiter le Pérou!

    @Marlène :: Oh merci t’es trop choute!

    @Narumi :: Tu n’es pas obligée de négocier le taxi hein, tu peux accepter tout de suite son prix (ce qui arrive régulièrement, c’est pas tous des arnaqueurs de touristes). Oui tu peux quand même te balader dans les rues le soir dans les 3 quartiers que j’ai cité. Il y cependant des rues à éviter à Barrenco notamment, et puis bien sûr ne pas tenter le diable avec des beaux bijoux, appareils photos, sortir son iPhone… etc … Du bon sens quoi! A certains endroits il y avait plein de monde, surtout le weekend.

    @Nina Sotte Fille :: Bah écoute je les ai trouvé très respectueux, les taxi-men te font signe quand ils te voient marcher au bord de la rue, histoire de savoir si tu cherches un taxi mais un signe « non » de la tête et ils repartent. Globalement j’ai trouvé les personnes dans les marchés, les taxis, les vendeurs, assez respectueux, contrairement à Marrakech par exemple où on t’alpague et on te lâche plus. Au Pérou on t’interpèle que si vraiment tu t’approche d’un stand et tu regardes. Ils disent bonjour discrètement mais te prennent pas la tête pendant des heures pour te vendre à tout prix un truc. Vraiment j’ai trouvé les gens très gentils. A part certains resto qui veulent à tout prix que tu viennes manger chez eux, c’est très souvent signe de mauvaise bouffe d’ailleurs.

  • Reply Frenchimalvi 23 jan at 11:59

    Tu me confortes encore plus dans mon envie de me rendre au Pérou.
    Tes photos sont belles !
    Ahlalala les boules quies ; pendant 9 mois j’en ai mis tous les soirs, entre les klaxons à tout va, les pots d’échappement des voitures et des bus qui datent de Mathusalem.
    Beaucoup de choses que tu décris semblent s’appliquer à toute l’Amérique du sud (les bus méga confortables, le bruit incessant de la rue, l’accueil extraordinaire,etc)
    J’avais reçu énormément de mises en garde avant de partir: ne va pas dans tels quartiers, ne te promène pas la nuit seule, met ton sac à main du côté du mur, etc et puis je suis une personne très étourdie avec le sac à main qui reste ouvert, qui oublie de regarder les horaires de bus la nuit et rentre à pied, etc Et il ne m’est absolument rien arrivé en 9 mois, ni à aucun de mes amis là-bas. J’ai l’impression que beaucoup de choses négatives sont pointées du doigt et exagérées et ne traduisent pas la réalité des pays. D’ailleurs, mes voyages dans différents pays de l’Amérique du sud restent mes meilleurs souvenirs.
    Bises

  • Reply Cynthia 24 jan at 11:05

    C’est super beau la laine de toutes les couleurs.
    Par contre, tu m’as refroidie avec ton blanc d’oeuf dans le cocktail… Je sais pas si je vais essayer, de toutes manières, ça m’étonnerai que je trouve le Pisco.

  • Reply la quiche 28 jan at 9:18

    j’ai lu avec beaucoup de plaisir tes billets sur ce voyage au Pérou et bravo, tu donnes envie de t’y télétransporter aussi sec !

  • Reply Does ambien cause fetal birth defect. 12 mar at 8:37

    Ambien cr 12.5 photo….

    Ambien. Ambien cr and weight loss. Discount ambien….

  • Reply Morning by Foley » Blog Archive » Anywhere – A different travel guide 7 mar at 12:23

    [...] à tel endroit sur un coup de tête ou de changer d’hotel. On a eu des bonnes surprises au Pérou sur la dernière partie de notre voyage qu’on a un peu plannifié au dernier moment, après [...]

  • Reply Dublin – resto, pubs, hotel, toussa toussa | Morning by Foley 16 juin at 4:50

    [...] un peu bruyant (m’enfin moi je voyage plus sans bouchons d’oreilles depuis le Pérou!). On a booké sur le [...]

  • Leave a Reply