Browsing Category

Paris

Deco & Design, Paris

Craft, le nouveau café pour les indépendants

25 octobre 2012

Quand on m’a parlé d’un nouveau café appelé « Craft », ma curiosité a forcement été piquée ! Pas d’ateliers ou de lieu de création contrairement à ce que je pensais, mais un chouette café-concept, particulièrement adapté aux indépendants et les télétravailleurs. Ils peuvent venir se poser dans ce lieu spécialement pensé pour eux. On prend un café (et une gourmandise aussi si on veut) (moi je veux toujours), et on s’installe sur l’un des 12 postes prévus avec branchement ethernet, ou en se connectant tout simplement au wifi. Et je ne bois pas de café, mais il parait qu’il est excellent…

Continue Reading…

Paris, Photographie

Néon, who’s afraid of red, yellow and blue ?

25 avril 2012

Maison Rouge Neon

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de découvrir l’expo actuelle de la Maison Rouge, « Néon, who’s afraid of red, yellow and blue ?« .  La toute première exposition dédiée à cet art plutôt récent (et encore pas tant que ça !) du néon.

J’avais déjà très envie d’y aller, alors quand l’agence Red Stiletto m’a proposé une visite privée avec le commissaire de l’exposition David Rosenberg j’étais absolument ravie !

Maison Rouge Neon

Il faut savoir que le néon est une invention française, créée par Georges Claude un inventeur visiblement assez allumé (hahaha mon humour est à son paroxisme !). Il fabrique la toute première enseigne néon pour un barbier parisien en 1912. Depuis lors, le néon devient un véritable composant de nos paysages urbains de nuit. Ce n’est en 1930 qu’un artiste fini par s’y intéresser comme matériaux dans une oeuvre et il faudra attendre les années 60 pour que le néon s’allume enfin dans l’art. C’est ce qui rend cette exposition assez intéressante d’ailleurs, il existe très peu d’oeuvres anciennes et, même moi qui suis assez récalcitrante à l’art contemporain (que je ne comprend pas 9 fois sur 10 et que je trouve en général laid) j’ai vraiment pu découvrir un matériaux qui apporte beaucoup, notamment dans les oeuvres « écrites » dans la partie « La lumière parle » de l’exposition. Vous connaissez mon amour pour la typograhie, alors forcement…

Maison Rouge Neon

Continue Reading…

Blabla, Paris

Chez Poppy Pantone

26 mai 2011

Bon déjà je sais pas vous mais moi j’adore le nom, Poppy (comme la fleur en anglais) Pantone (pour l’amoureuse des couleurs que je suis). C’est le nouveau salon de coiffure de Lydiane, experte de la coupe à sec (pas de surprise au séchage comme ça!).

Nichée dans la cité du Petit Thouars, dans le 3ème, à côté du Carreau du Temple, qui est un peu le quartier de mes rêves (en bonne parisienne un peu bobo sur les bords que je suis). La déco est vraiment géniale, des meubles vintage inspiration 50s, de la tomette sublime au sol et un papier peint vitaminé un poil rétro au mur, on se sent tout de suite bien. Et surtout cette photo folle d’un salon de coiffure à l’abandon par Thomas Jorion. Jetez un oeil à sa série de photo « Ilots intemporels » dont cette reproduction est tirée.

I don’t know about you but I love the name Poppy (the flower) Pantone (because I am a color addict). It’s Lydiane’s new hair salon in Paris, she’s a expert of dry cuts.

The salon is in the cité du Petit Thouars, in the 3rd arrondissement, which is definitely my dream neighbourhood, I’d love to live there. The decor is so cool, vintage furnitures, beautiful floor-tile and a vivid retro wallpaper, it’s such a cosy place. And I especially love this crazy photo of an abandoned hair salon, by Thomas Jorion. Have a look to his great photo series « Ilots intemporels« .

Continue Reading…

Paris, Photographie

Baptême Lomographique

18 octobre 2010

Lomo Paris

Vous connaissez mon amour pour la photographie argentique, même si je n’en fais pas aussi souvent que j’aimerais (une question de coût et de manque de confiance en mes capacités photographiques de plus en plus envahissante) j’ai toujours clamer haut et fort que c’était pour moi le plus beau moyen de faire de la photo. Et puis il y a cet espèce de fétiche de l’appareil photo argentique ancien. J’essaye de me réfréner le plus souvent, sinon je finirais avec 150 appareils sur les étagères, mais parfois je craque… Comme là, avec ce Smena Symbol, un appareil sorti des usines LOMO d’URSS.

Lomo Paris

J’avais fait quelques recherches avant de me procurer mon premier Lomo. J’aurais opté pour un Diana tout neuf, pas de risque. Mais évidement je voulais du vintage! J’ai lu que ce modèle était moins « lomographique » que ses cousins le Diana ou le Holga, dans le sens où il donne des photos plus proche de la réalité, moins de distorsions, de flares, ou de couleurs fantaisistes. Ça me convient plutôt pas mal, j’avoue ne pas être si fan que ça, trop d’effets me gâchent parfois un peu la photo. J’avais juste besoin de ce côté accidentel, ce rendu si unique. J’avoue que j’étais un peu flippée à l’idée de l’utiliser, parce que c’est quand même un sacré bordel pour faire les réglages. Pas moyen de faire le point dans le viseur par exemple, il faut se fier à des mesures (en pieds!) donné sur la bague de mise au point, que j’ai évidement oublié une fois sur deux. Bref je savais pas trop à quoi m’attendre pour mon baptême Lomographique, mais cette première pellicule m’a pas mal encouragée à continuer! Il y a du bof, du complétement raté et quelques clichés plutôt sympa.

La moitié du film était ces photos de Paris, le reste je l’ai fait à New York, mais je vous montrerais ça une autre fois ;)

Continue Reading…

Mode, Paris

Les jardins du Petit Palais

2 septembre 2010

A cette heure ci je dois être dans un lit (probablement infesté de punaises, vu la récente invasion à NYC… Glaaaamour !) de l’autre côté de l’Atlantique.

Juste avant de partir j’ai pu aller voir l’exposition Yves Saint Laurent au Petit Palais, je ne sais pas pourquoi j’attends toujours le dernier moment pour aller voir les expos. J’avais loupé Picasso et ses maîtres à cause de ça, ça m’avait bien énervé d’ailleurs. Pourtant j’ai essayé d’y aller lors des fameuses nuits où le Grand Palais était resté ouvert pour les derniers weekends, mais plus de 3h de queue dans le froid m’a vite faire tourner les talons.

Pour Yves saint Laurent j’ai aussi attendu la dernière semaine, mais cette fois j‘ai pris mes places coupe file, pas d’attente donc et même si c’était blindé de monde (un mercredi matin pourtant !), j’ai pu profiter de cette sublime rétrospective de ses créations. J’ai lu la biographie écrite par Alicia Brake, Beautiful people,  il y a quelques temps déjà, où j’y avais découvert la vie d’un créateur dont je ne connaissais absolument rien (ainsi que celle de Karl Lagarfeld, qui m’a bien aidé à comprendre ce personnage). J’aurais eu envie qu’il y est plus de documents d’archives, video, photo. C’est un homme tellement mystérieux que j’aurais aimé voir plus son visage, pour essayer d’y déceler les émotions de chaque époque de sa vie, certaines si sombres. Mais le simple fait de se retrouver devant une robe créée par ce génie de la mode était assez émouvant. Et puis la salle des robes de bal m’a coupé le souffle, on avait envie de se promener aux milliers des mannequins…

Après les jardins de Majorelle à Marrakech, le pèlerinage Yves Saint Laurent serait-il bouclé ?


Continue Reading…

Paris, Vintage

La rue du Marché Popincourt

5 février 2010

Dans mon quartier, il y a un coin que j’aime particulièrement, une petite place cachée que j’ai mis un peu de temps à découvrir… Si par hasard vous vous baladez du côté de la rue Oberkampf dans le 11ème, prenez le temps d’en visiter les recoins. La rue en elle même représente bien ce que j’aime, un quartier un peu bobo, c’est vrai, mais qui a su garder le côté authentique des quartiers parisiens populaires et ses bons commerçants, notamment des bonnes boulangeries, un poissonnier ancien jet setter des années 70′s, pas mal de petits bars abordables (il faut savoir trier ceci dit pour éviter les cafés « où il faut être vu »), les meilleures pizza et crêpes à emporter de Paris…

Et puis si vous tournez à l’angle de la rue de Nemours, vous pourrez vous retrouver au milieu de la petite place du marché Popincourt et ses nombreuses boutiques-brocantes! Les prix sont évidement ceux des brocanteurs parisiens (mais quand même plus abordable qu’aux puces de St Ouen!), vous n’y feraient pas de « bonnes affaires » comme chez Emmaus, mais pour une balade et le plaisir des yeux, j’adore m’y rendre. J’aime tellement les objets anciens, le bois patiné et les vieilles lampes industrielles… D’ailleurs j’y avais trouvé ma petite table base, pour 20€, en plutôt bon état.

Je m’y balade souvent le dimanche, si jamais on se croise, je vous ferez la visite! :)

? Les brocantes du carré Popincourt ?

  • Alasinglinglin 1, rue du Marché Popincourt, 75011 Paris
  • Belle Lurette et Trolls et Puces 5, rue du Marché Popincourt, 75011 Paris
  • La Chose 19, rue Ternaux, 75011 Paris
  • Déviations 6, rue du Marché Popincourt, 75011 Paris
  • La Garçonnière 6, rue du Marché Popincourt, 75011 Paris
  • La Maison et Recycling 3, rue du Neuve Popincourt, 75011 Paris

? Les commerçants du quartier ?

  • Poissonnerie Lacroix 46, rue Oberkampf, 75011 Paris (récompensé par GaultMilllau 2008)
  • Le Petit Bal Perdu 25 rue Oberkampf, 75011 Paris (très chouette bar-restau, qui font des burgers au gorgonzola à se rouler parterre)
  • Le kitch 10 Rue Oberkampf, 75011 Paris (minuscule bar où il faut prendre le Shreck, un mojito entièrement mixé et tout vert -forcement)
  • Marche ou crêpe 88, r. Oberkampf, 75011 Paris (ma crêperie préférée, pour sa présentation, son manque de tabourets -d’où le « marche »- ses produits frais, son choix, ses prix plutôt sympa, son crêpier lunatique…)
  • Pizza Arlecchino, 40, rue Oberkampf, 75011 paris (les meilleures pizza à emporter ever! -Fooding 2001 de la meilleure pizza emportée à domicile)

Continue Reading…