Browsing Category

Blabla

Blabla, Photographie

J’aime…

7 février 2012

… le grain d’une photo tirée d’une pellicule noir et blanc. Cette texture, cette surface brute, inaltérée. Sentir que l’image a été gravée sur un support, que celui ci ne peut plus mentir ou faire illusion.

… croiser quelqu’un dans la rue et voir sur son visage un large sourire. Ne pas savoir pourquoi il sourit, se demander quelle bonne nouvelle ou quel souvenir le rend si heureux. J’aime aussi quand ce sourire devient communicatif et qu’il apparait alors sur mon visage. Et puis s’imaginer que ce sourire serait encore plus contagieux et que tous les passants croisés se mettraient à sourire aussi. La rue serait envahie de bonheur.

… voir le petit arrière-train de mon chat se dandiner quand il se prépare à sauter sur le jouet que je viens de lui lancer à l’autre bout de la pièce.

… m’endormir quelque part où ce n’est ni le lieu ni le moment. Sur le canapé en plein après midi, dans un train… Même si le réveil est parfois dur et inconfortable, ces quelques secondes où je me laisse aller à glisser vers le sommeil complet sont si agréables.

Continue Reading…

Blabla, Photographie

Douceur de vivre

18 août 2011

Quelques jours dans le Sud Ouest. Beaucoup de mal à revenir à la réalité. Avoir l’esprit encore un peu là-bas. Se ré-acclimater à l’air Parisien met de plus en plus de temps.

Blabla

J’aime…

24 juin 2011



… quand les nuages obscurcissent le ciel et que soudainement le soleil se dévoile dehors. La pièce se remplie progressivement de sa lueur dorée. Elle me fait penser à une caresse.

… quand tout d’un coup une idée me vient et que j’ai ce besoin urgent de la réaliser. Un projet DIY, une photo, une composition, une recette… Peu importe ! Cette bouffée créative qui se propage vite vite dans mon imaginaire est un des sentiments les plus épanouissants que je connaisse.

… quand je me souviens de quelque chose de drôle (et souvent stupide) et que je suis prise d’un rire étouffé impossible à réprimer.

… quand je reviens d’un voyage et que je « souffre » du décalage horaire et de la fatigue du trajet. Quand mon corps est dans un état de fatigue étrange et propre au retour de voyage., Il ne sait pas bien si c’est le matin, le soir. Si j’ai envie de manger sucré, salé ou tout en même temps. Sentir le besoin de faire les choses lentement. Ne pas savoir quoi faire là maintenant tout de suite. Se sentir déboussolée. Et surtout avoir l’esprit encore plein de ses belles images de vacances.

Continue Reading…

Blabla, Paris

Chez Poppy Pantone

26 mai 2011

Bon déjà je sais pas vous mais moi j’adore le nom, Poppy (comme la fleur en anglais) Pantone (pour l’amoureuse des couleurs que je suis). C’est le nouveau salon de coiffure de Lydiane, experte de la coupe à sec (pas de surprise au séchage comme ça!).

Nichée dans la cité du Petit Thouars, dans le 3ème, à côté du Carreau du Temple, qui est un peu le quartier de mes rêves (en bonne parisienne un peu bobo sur les bords que je suis). La déco est vraiment géniale, des meubles vintage inspiration 50s, de la tomette sublime au sol et un papier peint vitaminé un poil rétro au mur, on se sent tout de suite bien. Et surtout cette photo folle d’un salon de coiffure à l’abandon par Thomas Jorion. Jetez un oeil à sa série de photo « Ilots intemporels » dont cette reproduction est tirée.

I don’t know about you but I love the name Poppy (the flower) Pantone (because I am a color addict). It’s Lydiane’s new hair salon in Paris, she’s a expert of dry cuts.

The salon is in the cité du Petit Thouars, in the 3rd arrondissement, which is definitely my dream neighbourhood, I’d love to live there. The decor is so cool, vintage furnitures, beautiful floor-tile and a vivid retro wallpaper, it’s such a cosy place. And I especially love this crazy photo of an abandoned hair salon, by Thomas Jorion. Have a look to his great photo series « Ilots intemporels« .

Continue Reading…

Blabla

Un mot d’amour

15 novembre 2010

Mot d'amour

Pour mon anniversaire mes copines m’ont offert ces 4 rouleaux de masking tape. Croyez le ou non, je n’en avais toujours pas acheté même si ça fait des mois que je bave sur les jolies customisations faites avec, que je vois fleurir partout sur le web (notamment cette custo de boîte iPhone par Elina! Magnifique!). Je n’avais encore aucune idée quoi réaliser avec…

Et puis quelques jours après avoir eu mes nouveaux masking tapes, j’ai vu ce petit bout de papier, qui était juste posé sur une étagère. C’était le parfait cobaye pour une première utilisation!

Mot d'amour

Ce petit bout de papier c’est mon amoureux qui me l’a donné, un jour il y a 5 ans, dans un moment de gaminerie où je me mets à parler avec la voix aigüe d’une petite fille de 7ans « Écris moi un mot d’amooouuuuur! Aller s’t'eupléééééé! » (oui ça m’arrive souvent de me transformer en gamine capricieuse…). Après avoir griffonné sur un bout de papier en cachant ce qu’il écrivait, il m’a tendu tout fièrement son « mot d’amour »… Appelez moi neuneulapralina mais j’ai trouvé ça trop choupi. Et surtout la meilleure réponse à mes gamineries!

Mot d'amour

Mot d'amour